Eclats de Rue – Parade

Ouverture d’Eclats de Rue vendredi 8 juillet, Caen, Festival des Arts de la Rue. Pour commencer avec l’énergie, la grâce, la beauté et l’assurance que tout cela autorise, la compagnie 100DRA SEINTROZ (11 musiciennes et musiciens, 11 danseuses) dans une déambulation qui a enthousiasmé les spectateurs : 30 NUANCES DE NOIR(E)S. 50 minutes de bonheur.

Extrait du programme :

« Parade inspirée des fanfares New Orleans, regroupant 11 musiciennes et 11 danseuses de waacking, locking et jazz qui dans un mélange d’esthétiques musicales et chorégraphiques afroaméricaines et africaines, raconte les revendications des femmes noires françaises quant à l’authenticité et la pluralité de leurs identités. C’est un défi au cadre hétéronormatif occidental de représentation des corps qui impose aux femmes un cadre étriqué où féminité rimerait avec fragilité, minceur, douceur, hétérosexualité, et blanchité. Une parade qui rime avec le prisme de toutes les carnations de femmes issues de l’histoire post coloniale et du conditionnement de leur vie. »

Quelques photos.

Le 7 Péchés capitaux

Au Théâtre de Caen, quelques photos du filage d’un « ballet chanté pour cinq voix et un orchestre (1933) de Kurt Weill (1900-1950) sur un texte de Bertold Brecht (1898-1956). 1933. Le monde bascule. Hitler est élu. En cette année noire où les Nazis brûlent les livres, Bertold Brecht, exilé, écrit un seul texte : Les Sept Péchés capitaux des petits bourgeois. Un texte insolent, grinçant et courageux qui dénonce bourgeoisie et clergé s’agenouillant devant la loi du plus fort ». (texte de présentation du Théâtre de Caen)

Très belle réussite, sur tous les plans. Comment dire alors qu’il résonne désagréablement en ces temps d’illibéralisme, de trumpisme, poutinisme et Xi Jing Pingisme, etc…..

Quelques photos

Jacques Osinski, mise en scène
Marion Lévy, chorégraphie

Nathalie Pérez (Anna)
Noémie Ettlin (Anna 2)
Manuel Nunez-Camelino(Frère 1)
Camille Tresmontant(Frère 2)
Guillaume andrieux (Père)
Florent Baffi (Mère)

Yann Chapotel, scénographie et vidéos
Catherine Verheyde, lumières
Hélène Kritikos, costumes
Marie Potonet, dramaturgie

Benjamin Lévy direction musicale
Orchestre Régional de Normandie

Ellaya : [Tribulations de jeunes filles (dé)rangées]

Présentation de travail de la compagnie ELLAYA (Laura Mazeaud [Chorégraphe], Judith Arazi et Shirley Damoisoncapello) au Sillon : Tribulations de jeunes filles [dé]rangées. Beau travail, sur la contrainte et la protestation (ma lecture). Beaucoup de dynamisme, de mouvement, sans céder sur la recherche de la cohérence et mettant l’esthétique au service du propos.

Intérieur (Musique – images – lecture et danse)

Des musiciens de l’Orchestre Régional de Normandie et Taya Skorokhodova dans des répétitions de « Intérieur » spectacle qui articule quatre modalités d’expression artistique (Musique, texte, danse et peinture) à partir de l’œuvre du peintre danois Vilhelm Hammershøi. Dans les locaux de la Rennaissance à Mondeville et de la Bibliothèque A. de Tocqueville à Caen.

Sur des textes de Philippe Delerm, Benjamin Lazar, regard artistique, Julie Brochier, costumes, Taya Skorokhodova, mise en scène et interprétation, Alain Hervé, hautbois, Agnès Vesterman, violoncelle, Karinn Helbert, cristal baschet

Moments intimistes, émouvants, du spectacle en préparation, et le plaisir d’assister à un travail de création d’artistes de talent.

« L’origine » répétition

Quelques photos d’une répétition, d’une pièce dont la chorégraphie est inspirée du Butô (danse des ténèbres)

« L’Origine », c’est une production de la Compagnie Ensuite En Corps, chorégraphiée par Liz Faris, avec lumières par Nikita Haluch et costumes par Christelle Barré, avec la participation d’Eglantine.

Un festival Tango à Caen (2 [orchestres])

Les Milongas sont animées par les DJ de Al Tango Vivo : DJ Colette, DJ Lily, DJ Maryse, DJ Serge, DJ Jean-Jacques et DJ Joël.

Et puis il y a les deux orchestres qui sont venus introduire une musique vivante, chacun avec sa personnalité propre. Et ils ont fait sensation. Un tango parfois rageur pour TAXXI Combo (ci-dessus : Santiago Quagliariello contrebassiste, Berivan Sart piano, Pablo Gignoli, bandonéon et direction, Bastien Lacoste, violon), et le Trio Marceline (orchestre local, premier concert, révélation).

Quelques photos :

Et il faisait un temps splendide dehors….

Danse – présentation de travail

La compagnie Ellaya en résidence au Sépulcre pour une création « Tribulation de jeunes filles (dé)rangées« . et une présentation « étape de travail ». La chorégraphie propose une belle nervosité, de l’énergie, des moments de conflictualité, de la tension contenue.

  • Chorégraphie : Laura Mazeaud
  • Interprétation (avec participation chorégraphique) : Judith Arazi – Géraldine Baroni – Laura Mazeaud
  • Création musicale : Johany Berland

Le Sépulcre : Espace de travail dédié à la danse dans une ancienne église désacralisée, qui aurait accueilli un morceau de la vraie croix…. Le lieu géré par la Coopérative Chorégraphique qui regroupe des compagnies de danse caeannaises.

Nature vs l’Usine [4]

Exploration, de nouveau la compagnie Sylva : Mélissa et Sarah; cette fois-ci il fait plutôt beau, dans une usine qui perd le combat contre la nature qui revient, recouvre, absorbe des ruines dont la présence reste très forte. Danser avec le murs, les arbres, les herbes, les ronces, le sol irrégulier et couvert de débris divers à peine visibles ; lumière, contrastes….

Danse Création : ECHO

La compagnie NOESIS au Sépulcre pour une création : ECHO – Rituel Chorégraphique de réparation. Résidence de création août 2020 La Coopérative Chorégraphique. Photographies du travail, 7 et 13 août.

Une plongée au cœur des Métamorphoses !

Flora Pilet,  Alexandre Lepetit, Lara Gouix ,Mélanie Giffard & Alexandre Bibia .